Trois Directeurs de la Photographie interviewés au sujet de leur expérience avec l’Alexa
en Arriraw, enregistré sur Codex, lors de tournages de films aux univers très différents.
Retrouvez les en salle cette semaine.

AMOUR de Michael Haneke

Dans les propos recueilli par François Reumont pour la Lettre de l’AFC, DARIUS KHONDJI, AFC, nous parle du choix de l’ALEXA pour ce film.

«C’est moi qui ai suggéré à Michael Haneke de tourner en numérique, un choix qu’il a littéralement embrassé, là encore pour le confort des comédiens. Mais au-delà de cet avantage auquel on pense souvent, j’avais moi-même le sentiment que la précision du numérique allait nous aider à « enregistrer » littéralement le temps. Une sorte de captation brute de la réalité, sans aucune stylisation comme peut en ramener la pellicule.
 En ce qui me concerne, c’est mon premier long métrage en numérique, même si Michael avait déjà filmé Caché de son côté avec des caméras HD. C’est l’apparition sur le marché de l’ALEXA qui m’a fait me lancer dans un long métrage comme celui-là. Bien sûr, j’avais pu déjà tester cette caméra en pub ou sur des projets au format court comme des films que je fais pour des amis artistes contemporains.»

Lire l’article en entier sur le site de l’AFC :

http://www.afcinema.com/Le-directeur-de-la-photographie-Darius-Khondji-AFC-ASC-parle-de-son-travail-sur-Amour-de-Michael-Haneke.html

Bande Annonce du film « Amour« 

SKYFALL de Sam Mendes

Lors d’une interview accordée à Jon Fauer pour Film & Digital Times, ROGER DEAKINS, ASC, BSC, parle de sa décision de tourner avec l’ALEXA.

«Sam et moi avons discuté du scénario et du look, et des enjeux techniques de l’histoire. Il est apparu qu’il allait y avoir beaucoup de scènes en basse lumière et des situations ou j’aurai à travailler avec les sources de lumière existante. Je lui ai suggéré de regarder les essais ainsi que les images finales tournés sur Time Out. Nous avons donc décidé que l’ALEXA serait notre choix.»«Nous avions deux prototypes de l’ALEXA STUDIO sur ce film, littéralement les premières sorties d’usine. La visée optique fait une différence énorme. Je pense qu’au bout d’un certain temps la visée électronique fatigue l’œil, de plus j’aime regarder à travers la caméra sans interférences. J’ai toujours fait ma lumière dans la visée et rien n’a changé pour moi. Je regarde le moniteur de temps en temps mais d’une manière générale je travaille de la même manière qu’en film.»

Lire l’article de Film and Digital Times en entier:

Bande Annonce du film « Skyfall »

Making of du film « Skyfall »

 

STARS 80 de Frédéric Forestier et Thomas Langmann

Pour l’édition Digital Film de SONOVISION de Novembre 2012 , François Reumont a rencontré
MICHEL ABRAMOWICZ, AFC pour parler de son premier long métrage en ALEXA.

«Mon choix de départ était de tourner en 35mm, mais étant donné que le projet se partageait à moitié entre les scènes de comédie et les scènes de concert filmées souvent à plusieurs caméras, la peur d’une consommation de pellicule hors norme a fait pencher la balance vers le numérique. Sur ce point, Thomas Langmann est un producteur extrêmement exigeant.»  «….J’ai tout de suite ouvert le dialogue en lui expliquant que le format d’enregistrement Arriraw nous donnerait une latitude de travail confortable en étalonnage» «Finalement après avoir ce qu’on pouvait tirer concrètement de l’ALEXA en ARRIRAW, je crois qu’il a été rassuré. Je pense que nous avons tous fait le bon choix sur ce film» «L’ALEXA est une vraie caméra pensée pour le cinéma…»

Lire l’article de Sonovision en entier:

Bande Annonce du film « Stars 80 »